Moment d’évasion


Comme un voyage au Maroc

Ma cousette en temps records. Il m’a fallu moins d’une semaine pour trouver un patron et coudre cette beauté.
J’avais acheté cette sublime broderie anglaise, il y a presque un an chez Charlie Coud, . Au début je voulais me coudre une petite robe courte, puis je suis retombée sur la collection été de l’année dernière de Stella & Suzie, que j’avais adoré et je me suis lancée dans un hack.

J’adore modifier les patrons, je trouve cela craintivement très stimulant. Même si parfois ça peut vite devenir compliqué et énervant. Je réalise toujours des toiles quand je fais des modifications. Cela permet de voir si le rendu final nous satisfait, si la cousette nous vas bien et surtout de ne pas gâcher un tissu très précieux !

Pour le haut de la robe, je suis repartie d’une base que j’avais déjà réalisé pour une couette. Puis j’ai ajouté les volants aux manches et j’ai modifié le bas en le divisant en trois. Mais la robe Negara de chez Pretty Mercerie s’en rapproche fortement pour celles qui seraient tentées par une réalisation de ce genre.

J’ai utilisé deux mètres de tissu, mais je regrette de ne pas avoir eu plus en ma possession. J’aurais préféré un peu plus de fronces au niveau des volants de la jupe. Mais néanmoins cela reste très joli comme tel. Et je compte bien porter cette robe tout l’été ! En espérant que les beaux jours ne vont pas tarder.

J’ai été à la Grande Mosquée de Paris pour faire les photos ! Les glycines y sont tellement belles qu’on se croirait dans un autre pays. Je ne sais pour quelle raison, cela me fait penser au Maroc. Et si seulement vous pouviez sentir l’odeur enivrante de ces fleurs. La couleur des glycines qui s’entremêle à celle de la mosaïque au mur.
Après le shooting, j’ai savouré un délicieux thé à la menthe avec quelques délicatesses orientales. Un vrai régale pour les papilles .
Je vous recommande fortement de faire un tour l’année prochaine.

Et pour se souvenir des dates de floraisons et trouver de jolis endroits à visiter sur Paris, c’est par ici.

Anya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *